C’est quoi les statechains? Explications…

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 60 Vues

Photo: iStock / phive2015

C’est une réalité, le protocole Bitcoin ne peut traiter à l’heure actuelle qu'une dizaine de transactions par seconde au maximum, ce qui est bien peu et empêche une mise à l’échelle globale. Mais à chaque problème il y a une solution, et en l'occurrence il y a en a plusieurs qui sont en train d’être testées.

Vous connaissez peut-être les protocoles de seconde couche qui traitent les transactions «hors chaîne» comme le Lightning Network et les sidechains, mais connaissez-vous les stateschains? Ce protocole réinvente le concept de transaction Bitcoin car au lieu d’envoyer les bitcoins d’une adresse à une autre, les utilisateurs de statechains n’envoient que leur clé privée. Pour en savoir plus, nous avons demandé à Gustavo Flores Echaiz le directeur technique de Veriphi de nous éclairer.

Cryptonews: pouvez-vous expliquer simplement ce que sont les Statechains?
Gustavo Flores Echaiz: Les statechains sont un protocole hors chaîne, comme Lightning, ou un tiers parti facilite le transfert d’une clé privée qui détient une pièce Bitcoin, un UTXO, entre d’autres partis. La différence entre ceci et les autres cas où il y a un tiers parti, c’est que dans les statechains, le tiers parti n’est jamais propriétaire des fonds, il ne peut donc pas les voler. Par contre, il peut faire collusion avec un des partis pour voler les fonds.

Qui a créé cette technique?
C’est Ruben Somsen, hôte chez le Podcast Unhashed et organisateur du Meetup Seoul Bitcoin. Il l’a présenté pour la première fois en novembre 2018 à la conférence Scaling Bitcoin. Pourtant, il a dû le représenter à Breaking Bitcoin le 9 Juin 2019 pour que ca fasse plus de bruit.

À quoi ça sert exactement?
Ca sert a monter la scalabilité de transferts pour le Bitcoin de manière hors-chaîne en échangeant des clés privées cryptographiques à la place des pièces. Lightning existe déjà mais possède des limites de taille et de direction, les fonds peuvent seulement être déplacés si les usagers sont reliés par des canaux. Avec les Statechains, il suffit seulement de créer un contrat multi-signature entre le tiers parti et celui qui possède les fonds au départ. Ensuite, ces fonds peuvent être transférés à n’importe qui.

Quels sont les avantages de cette technique?
Les avantages sont d'éviter les frais de transaction inhérents à la blockchain du Bitcoin en faisant des transactions hors-chaîne de manière illimitée. Aussi, les transactions statechains ont plus d'anonymat vu qu’elles se déroulent hors-chaîne. Finalement, le degré de confiance est moindre comparé aux échanges actuels ou même aux sidechains comme Liquid ou RSK.

À qui ça s'adresse?
Les statechains s'adressent à n’importe quel tiers parti qui échange des Bitcoins tels que des échanges en ligne, des comptoirs OTC, des portefeuilles qui pratiquent le CoinJoin, les marchés de prédictions, des dépôts fiduciaires.

Où en sommes-nous en ce qui concerne l'utilisation des statechains? Est-ce déjà possible d'en faire? Comment?
Nous en sommes qu’au tout début, la théorie vient de se faire présenter. Il n’est pas encore possible d’en faire parce que beaucoup de changements doivent être apportés au Bitcoin tels que le format des signatures (de ECDSA à Schnorr) et certaines propriétés de la programmabilité du Bitcoin qui s’appellent les SIGHASH. Il est estimé que ces changements prendront des années à se faire, le minimum sera pour 2021.

Retrouvez ici toutes les publications techniques de Veriphi.

Commentaires