Cryptomonnaies : un schisme au sein de la communauté Bitcoin Cash impacte le marché

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 299 Vues

La fin d'une bataille au sein de la communauté adepte de la quatrième plus importante crytomonnaie engendre deux nouveaux dérivés du Bitcoin. L'ensemble du marché des cryptomonnaies a chuté.

Un an après sa naissance, le premier dérivé du Bitcoin, le Bitcoin Cash va lui-même se scinder. Quatrième cryptomonnaie au monde en termes de valorisation, il pèse autour de 7 milliards de dollars. Sa communauté est le théâtre d'une guerre fratricide depuis quelque temps qui n'est pas sans conséquence sur les cours des cryptomonnaies, au plus bas depuis un an.

Quelle différence entre le bitcoin et le bitcoin cash?

Le bitcoin cash est né en août 2017, d'un premier désaccord au sein de la communauté du Bitcoin. Cette dernière est régulièrement animée par des débats autour des améliorations à apporter aux infrastructures qui gèrent les transactions. Or, dans le monde des cryptomonnaies, pour que l'infrastructure puisse être modifiée, il faut obtenir l'accord de tous les individus qui y sont connectés, et notamment des «mineurs» qui font tourner leurs ordinateurs pour soutenir le réseau. En général, cela ne pose pas de difficultés majeures et un consensus émerge. Dans le cas contraire, une scission, appelée «hard fork», a lieu et fait naître une - voire plusieurs - nouvelle(s) cryptomonnaie(s).

Cela a été le cas à l'été 2017. Depuis 2013, le nombre de transactions effectuées en Bitcoin augmentait régulièrement, ce qui entraînait des frais de transactions plus élevés et un temps de validation qui s'allongeait. L'infrastructure originelle du Bitcoin ne permettait de valider en moyenne que quelques transactions par seconde (par comparaison, Visa peut en traiter des dizaines de milliers) et n'était pas adaptée à ce changement d'échelle. Une partie de la communauté proposait donc d'augmenter la taille des blocs, ce que refusait l'autre.

Derrière ce débat technique se trouvait une divergence profonde sur ce à quoi devait servir le bitcoin: les partisans du bitcoin cash voulaient une vraie monnaie d'échange utilisable au quotidien, et pas seulement une monnaie de réserve comme l'était le Bitcoin.

Le Bitcoin Cash est devenue la quatrième cryptomonnaie en termes de valorisation, derrière le Bitcoin, XRP et Ethereum. Le 16 novembre, elle pesait 7 milliards de dollars, très loin des 97 milliards de dollars de valorisation du Bitcoin.

» LIRE AUSSI - 10 ans du Bitcoin: loin de son idéal, le bitcoin s'impose en outil spéculatif

Pourquoi un nouveau schisme au sein du bitcoin cash?

Depuis plusieurs semaines, la communauté s'écharpe autour d'un changement de fonctionnement. Au départ, les désaccords étaient d'ordre technique. Les deux principaux clans en présence sont le bitcoin ABC et le bitcoin SV.

Grossièrement, le premier (ABC) souhaite de permettre à terme de passer des contrats intelligents (contrats qui se déclenchent automatiquement si certaines conditions sont réunies) sur la blockchain du bitcoin cash. C'est le cas sur Ethereum, cela ne l'est pas pour Bitcoin. Le deuxième (SV) veut que le bitcoin cash reste «une monnaie mondiale stable» et se réclame de la vision originelle de Satoshi Nakamoto, le pseudonyme sous lequel s'est fait connaître l'inventeur du Bitcoin.

Le débat a tourné au vinaigre lorsque Craig Wright, un informaticien australien et initiateur du SV, a envoyé un mail à Roger Ver, partisan du projet ABC: «Partisan d'ABC, tu détestes Bitcoin, tu es mon ennemi. Tu n'as pas idée de ce que ça veut dire. Tu le verras. JE SUIS Satoshi», référence à Satoshi Nakamoto. Quelques jours après l'envoi du mail, une équipe dénommée «SharkPool» menaçait de saboter tout système voulant concurrencer le Bitcoin SV. Ce clan du SV est aussi soutenu par la plus importante coopérative de mineurs de bitcoin cash, appelée CoinGeek.

Le clan ABC bénéficie, lui, du soutien de Bitmain, le groupe chinois leader mondial dans le matériel de minage qui projette de s'introduire bientôt en Bourse. Selon certains médias locaux, il aurait donné un coup d'accélérateur pour déployer 90.000 machines, afin d'accroître la puissance de calcul du bitcoin ABC et son poids dans la décision finale, qui revient aux mineurs (qui fournissent la puissance de calcul pour décider).

Dans quelle mesure cette «guerre» a-t-elle pesé sur les cours des cryptomonnaies?

Difficile de répondre précisément à cette question. Depuis mercredi, le Bitcoin et l'ensemble du marché des cryptomonnaies ont brutalement décroché pour atteindre un plus bas depuis un an. Les raisons de ces brusques mouvements ne sont pas claires, dans un marché contrôlé par quelques baleines géantes, dont le moindre mouvement a des répercussions démesurées sur le cours. Elles peuvent aussi combiner plusieurs facteurs.

Mais plusieurs investisseurs estiment que le «hard fork» du Bitcoin Cash a joué un rôle. «Les gens ont commencé à vendre. Tout le monde est inquiet», a expliqué Brian Kelly, fondateur du fonds spécialisé en cryptoactifs BKMC au site CNBC. «Et c'est ce qui s'est passé mercredi - la vente totale du marché.»

«Pour nos activités de trading, le «hard-fork» a récemment suscité un intérêt chez les traders et un volume de transactions énorme représentant plus de 4 milliards de transactions par jour», a déclaré Ricky Li, cofondateur de la société de conseil en cryptographie Altonomy, à Reuters.

Un tel déballage public témoigne surtout d'une «vision très immature» des acteurs engagés dans les cryptomonnaies, qui n'ont qu'une «expérience très réduite de l'entreprise», confiait à l'AFP Bob McDowall, analyste et coauteur d'une étude sur les cryptomonnaies.

Commentaires