Facebook précise la liste des monnaies FIAT qui adosseront Libra

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 11 Vues

Libra et FIAT

Facebook a précisé quelles monnaies FIAT adosseraient son stablecoin Libra. Le yuan pourrait être exclu, comme l’explique le site Bloomberg, qui rapportait la nouvelle lundi 9 septembre.

Quelles monnaies FIAT adosseront Libra ?

L’incertitude régnait depuis un certain temps sur la manière dont le stablecoin de Facebook sera adossé. Son whitepaper indiquait qu’il serait stabilisé par « un ensemble de monnaies nationales », mais on ne savait pas jusque là quelles monnaies FIAT seraient privilégiées, ni s’il s’agissait de l’unique manière dont Libra serait adossée. Finalement, Facebook a fini par répondre à ces interrogations, qui ont été portées par le sénateur Mark Warner aux États-Unis.

La monnaie Libra sera donc « probablement » adossée par le dollar américain (USD), l’euro (EUR), le yen (JPY), la livre britannique (GBP) ainsi que le dollar de Singapour (SGD). Comme le rappelle Facebook, la décision finale sera cependant prise par le consortium qui gouvernera le stablecoin : la Libra Association. Facebook explique : « Toute décision concernant l’ajout d’une nouvelle devise à la réserve Libra sera prise en fonction de tous les faits et circonstances du moment, y compris les régulations directes ou indirectes. »

Pas de yuan pour Libra

Le yuan (CNY) ne sera donc pas initialement pris en compte pour l’adossement de Libra. Il s’agissait du point que le sénateur Warner voulait préciser. Selon lui, la Chine a tendance à pousser l’utilisation de son yuan dans les réserves monétaires de différents pays ou entreprises. Mais cela aurait pour vocation de stabiliser le yuan, qui a été souvent accusé d’être manipulé par le gouvernement chinois. C’est pourquoi du point de vue des États unis, qui se livrent actuellement à une guerre commerciale avec la Chine, cela n’était pas souhaitable.

Libra poursuit sa route

Après avoir essuyé les salves des régulateurs mondiaux, Libra poursuit son chemin. Basée en Suisse, la crypto-monnaie pourrait si elle le souhaitait se lancer sans l’approbation des États-Unis. Mais pour l’instant, le stablecoin semble décidé à se conformer aux attentes des institutions américaines. Jusqu’à quand ? On ne le sait pas. Bien que les régulateurs restent préoccupés par l’avancement de la crypto-monnaie, il est tout à fait envisageable que Facebook sorte Libra dans d’autres territoires plus enclins à accepter les cryptodevises.

Facebook fait en tout cas figure de défricheur, dans un paysage des cryptos qui intègre de plus en plus les grandes entreprises. Amazon surveille ainsi de près ces développements, pour peut-être sortir une crypto, « dans deux ou trois ans ». Et le géant de la distribution Walmart a également fait part de son intérêt pour le sujet.

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

Commentaires