La crypto-communauté se débarrasse des « shitcoins » au profit de Tor

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 20 Vues

Tor navigateur

La crypto-communauté a choisi de se débarrasser de certains « shitcoins » au profit du navigateur anonyme Tor. Les dons, en particulier en Stellar (XLM), ont afflué sur la plateforme.

Bye-bye shitcoins, bonjour Tor

On le sait, la nébuleuse des altcoins est boursoufflée de projets, et il est parfois difficile de déterminer quelles cryptodevises sont fiables, et quels projets devraient plutôt être mis à la poubelle. À l’heure où « Bitcoin maximalists » et alters se toisent, d’autres ont choisi d’utiliser un peu d’humour pour faire le tri dans le portfolio…

C’est en tout cas ce que rapportait CoinTelegraph hier en fin de journée. L’origine de ce grand déballage est semble-t-il un tweet de l’investisseur Matt Odell. Il expliquait que le projet Tor, qui développe un navigateur entièrement anonyme grâce à un réseau superposé, était en recherche de dons. Il accepte actuellement pas moins de 10 cryptodevises, dont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), mais aussi des alts moins connus comme l’Augur (REP).

L’idée de Matt Odell était donc de donner des altcoins qui ne représentent plus d’intérêt :

Traduction : « Donnez des shitcoins, accumulez des satoshis. »

Des dons en Stellar (XLM) qui s’accumulent

Malheureusement pour l’altcoin, c’est le Stellar qui a pour l’instant été le plus donné à Tor, dans les semaines qui ont suivi le tweet. La responsable des financements de Tor a même cru que les dons venaient de la communauté Stellar, tant ils étaient importants :

Traduction : « Merci à la communauté Stellar pour ce déluge d’amour pour le projet Tor ! »

Une erreur que les Bitcoiners se sont empressés de corriger :

Traduction : « Il n’y a pas de communauté Stellar. Voici un autre don qui vient d’un Bitcoiner. » « Convertissez-les en FIAT ou en Bitcoin le plus tôt possible ! »

D’autres critiquent la tendance de Stellar à faire des airdrops, dont le plus récent, qui était destiné aux utilisateurs de Keybase :

Commentaires