Le Bitcoin et le Tron débarquent sur le wallet du navigateur Opera

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 8 Vues

Navigateur Opera

Le navigateur Opera a annoncé l’intégration de deux nouvelles crypto-monnaies à son wallet dans un communiqué publié le 10 juillet. Le Bitcoin (BTC) et le Tron (TRX) sont maintenant stockables sur le portefeuille natif de la version beta de son application. L’entreprise compte ainsi promouvoir une nouvelle façon de naviguer sur Internet. Il s’agit pour l’instant du seul navigateur à avoir intégré un wallet natif.

Le Bitcoin et le Tron investissent Opera

Comme nous l’avions expliqué en mai dernier, le navigateur Opera planifiait d’ajouter le TRX à son wallet. Lancé récemment sur iOS, sous le nom d’Opera Touch, ce dernier avait également été proposé dans une version de bureau « classique » appelée Reborn 3. Jusque là, le wallet ne prenait en charge que l’Ethereum (ETH) ainsi que les tokens de type ERC. L’ajout de nouvelles cryptodevises était donc la suite logique à apporter.

Les utilisateurs pourront maintenant envoyer et recevoir des BTC, des TRX, ainsi que des tokens de type TRC10, directement depuis leur navigateur sans avoir à installer d’application annexe. Opera se félicite de cette décision, qui devrait faciliter l’accès aux cryptos : « La décision d’ajouter deux blockchains majeures à notre plateforme marque une évolution de notre stratégie, qui consiste à rendre le Web 3 plus inclusif et ergonomique pour les utilisateurs autour du monde. »

Construire le « Web 3 »

L’article mentionne également une nouvelle fonctionnalité pour le wallet Opera. Elle permettra aux sites Internet de demander directement des adresses de wallets aux utilisateurs, afin de pouvoir procéder à des transactions en BTC. Selon Opera, c’est une pierre fondatrice du « Web 3 », qui est qualifié d’« Internet du futur basé sur la blockchain ». Opera entend construire un Internet plus décentralisé, où les différents acteurs communiqueraient entre eux grâce aux technologies blockchain, sans avoir à passer par une tierce partie.

Pour Opera, la plus grande difficulté qui freine cette évolution est l’accès aux cryptodevises et à leurs technologies. Les nouvelles fonctionnalités du navigateur essaient donc de combler ce gouffre : « Le Web 3 fait encore face à de nombreux défis avant de pouvoir atteindre une adoption globale. Ces barrières incluent la difficulté pour les utilisateurs de comprendre ces nouvelles terminologies, mais aussi la complexité d’acquisition des crypto-monnaies et des procédures d’installation. »

Pour l’instant, l’intégration de ces deux crypto-monnaies n’est disponible que sur la version Android du navigateur Opera. Mais elle devrait se propager aux autres applications. De nouvelles cryptodevises devraient ensuite être intégrées au wallet.

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

Commentaires