Le Bitcoin s’effondre après des alertes à la bombe demandant une rançon

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 85 Vues

Jeudi 13 décembre, la police a rapporté que plusieurs alertes à la bombe avaient été envoyées par email à des destinataires situés aux États-Unis et au Canada. En effet, les emails envoyés dans l’après-midi évoquaient tous un engin explosif se trouvant au sein du bâtiment des destinataires du message.

« Vous me payez 20 000 $ en Bitcoin et la bombe n’explosera pas »

L’email en question indique : « Mon homme a transporté une bombe dans le bâtiment où se trouve votre entreprise. Il a été fabriqué sous ma direction. Il peut être caché n’importe où en raison de sa petite taille, il n’est pas capable d’endommager la structure de soutien du bâtiment, mais dans le cas de sa détonation vous obtiendrez de nombreuses victimes. Mon mercenaire garde le bâtiment sous contrôle. S’il remarque un comportement inhabituel ou une urgence, il fera exploser la bombe. Je peux retirer mon mercenaire si vous payez. Vous me payez 20 000 $ en Bitcoin et la bombe n’explosera pas, mais n’essayez pas de tricher – je vous garantis que je ne retirerai mon mercenaire qu’après 3 confirmations dans le réseau blockchain ». Un lien vers une adresse Bitcoin est renseigné et il est intimé de régler le montant avant la fin de la journée.

Selon les autorités, plusieurs États ont recensé ces messages, dont la Californie, l’Iowa, la Floride, le Kentucky, la Louisiane, le New Jersey, le Texas. Dans certaines villes américaines, plusieurs évacuations ont eu lieu, au même titre qu’une station de métro situé à Toronto, au Canada.

Néanmoins, les autorités ont fouillé plusieurs des lieux évoqués dans les emails, mais aucun engin explosif n’a été trouvé, si bien qu’elles suggèrent qu’il s’agirait d’un hoax. Le département de police de la ville de New York a ajouté que les menaces n’étaient pas crédibles.

Un chercheur en sécurité de KrebsonSecurity a partagé une copie d’un email, en indiquant : « J’ai pu constater que cette campagne de spam était extrêmement perturbatrice à court terme. Il ne fait aucun doute que certaines entreprises qui reçoivent ce courriel d’extorsion le traiteront comme une menace crédible ».

Lorsque la police de New York a déclaré que les alertes à la bombe s’accompagnaient d’une demande de rançon en Bitcoin, la crypto-monnaie a chuté de plus de 6% pour s’établir à près de 3 300 dollars, un niveau particulièrement bas.

Source

Commentaires