Les Winklevoss enterrent la hache de guerre pour soutenir Libra

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 10 Vues

Les frères Winklevoss

Les frères Winklevoss semblent avoir définitivement laissé de côté leur conflit avec Mark Zuckerberg. Ils souhaitent épauler le développement du stablecoin de Facebook et pourraient rejoindre la Libra Association, comme le rapporte CoinDesk le 10 juillet 2019.

Le match Winklevoss VS Zuckerberg n’aura plus lieu

Au-delà de leur exchange Gemini et de leur fortune en Bitcoin (BTC), les frères Winklevoss sont connus pour la longue dispute légale qui les a opposés à Mark Zuckerberg. Ayant fréquenté Harvard en même temps que ce dernier, ils lui avaient à l’époque confié le développement d’un réseau social. Zuckerberg a préféré créer Facebook, volant certaines de leurs idées selon les Winklevoss. Ils estimaient par ailleurs que les 65 millions de dollars de dédommagement qu’il avait dû leur payer n’étaient pas suffisants.

Mais avec l’arrivée de Libra, les Winklevoss semblent déterminés à enterrer définitivement la hache de guerre. Selon les informations de CoinDesk, ils songeraient à rejoindre la Libra Association. Tyler Winklevoss explique que cette initiative est logique : « Il s’agit de la première entreprise FANG [le groupement des géants de la Tech Facebook, Amazon, Netflix et Google] à avoir un projet de token. Nous prédisons que dans les 24 prochains mois, presque toutes les entreprises FANG auront une pièce virtuelle ou seront en train de travailler sur ce type de projets. »

Qui rejoindra Libra ?

Pour l’instant, la communauté crypto montre une grande ambivalence par rapport au « Zuckerberg coin ». Taxé de faux token par certains, il peine à convaincre les plus ardents défenseurs de la décentralisation. Pour autant, certains accueillent avec enthousiasme le projet, qui devrait notamment permettre de donner un coup de projecteur au monde des crypto-monnaies.

Pour l’instant, le seul exchange a avoir intégré la Libra Association est Coinbase. S’il est rejoint par Gemini, cela pourrait inciter d’autres plateformes d’échanges à s’associer au stablecoin. Et fournir ainsi un solide appui à ce dernier. Attaquée de toutes parts, Libra a en effet déclenché une impressionnante levée de boucliers de la part des régulateurs et banques centrales mondiales. Hier, Jerome Powell, le dirigeant de la Réserve fédérale américaine, estimait même que l’altcoin devrait stopper son développement tant qu’il n’aurait pas montré qu’il satisfaisait les critères de lutte anti blanchiment d’argent.

Ce qui est sûr, c’est que Libra sera fortement épiée dans les mois à venir. Et les Winklevoss pourraient bien réussir leur coup. Si la monnaie de Facebook fonctionne, il y a fort à parier qu’elle sera suivie par des initiatives similaires qui auront le même effet perturbateur.

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

Commentaires