L’exchange décentralisé CryptoBridge ferme ses portes

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 16 Vues

Cryptobridge

L’exchange décentralisé (DEX) CryptoBridge, a officiellement annoncé son intention de suspendre ses opérations. L’information a été rendue publique sur le site Web de l’exchange lui-même, qui ne contient plus que la seule page informant sur les mesures que les utilisateurs doivent prendre dès aujourd’hui.

Une autre victime

Les dépôts fermeront à 00h59 le 4 décembre, avant la fin de tous les services est fixée à 00h59 le 16 décembre. Dans le cas où des fonds sont encore présents sur le site, ils seront perdus à jamais après cette date.

La fermeture de CryptoBridge arrive dans la foulée de la chute d’autres exchanges qui ont reçu une certaine pression du fait de la perte générale d’intérêt pour les cryptomonnaies, généralement obscures, qu’elles proposaient au trading. De nombreux facteurs ont mené à la fermeture, a expliqué l’équipe :

Nous avons déployé beaucoup d’efforts et fait tout ce qui était en notre pouvoir pour que le résultat soit différent, mais les conditions du marché, le durcissement de la réglementation et notre incapacité à financer le développement et à poursuivre nos activités nous ont obligés à prendre une décision difficile.

L’équipe de CryptoBridge a affirmé que les retraits ne seront pas possibles pour les utilisateurs n’ayant pas validé les processus de vérification d’identité (KYC) dans les temps :

Tous les utilisateurs doivent retirer leurs fonds entre-temps. Veuillez noter que la vérification de l’utilisateur est requise par la législation européenne pour tous les retraits. Nous vous recommandons fortement de commencer le processus le plus tôt possible, car la vérification peut prendre quelques jours.

Alors juste que cette annonce a été rendue publique, l’exchange a déjà pris soin de supprimer son compte Twitter ainsi que son serveur communautaire Discord.

Des signes annonciateurs ?

Quelques mois auparavant, CryptoBridge a haussé ses exigences en matière de KYC pour ses utilisateurs. L’exchange qui se voulait être décentralisé a alors provoqué l’étonnement parmi la communauté crypto, surtout que ces vérifications étaient obligatoires sous peine que les utilisateurs pouvaient perdre leurs fonds.

Bien que les procédures de KYC ne constituent pas une nouveauté pour l’industrie de la cryptomonnaie, les utilisateurs ont été mécontents que ses règles aient été implémentées sans avertissement au préalable. La particularité décentralisée de l’exchange a alors largement été remises en question.

D’autre part, l’exchange semblait être à l’agonie depuis quelques mois en raison de volumes très faibles, et par conséquent probablement insuffisants pour que les frais suffisent à rémunérer l’équipe et l’installation. Après des débuts plutôt satisfaisants, les volumes quotidiens de CryptoBridge oscillaient entre 100 000 dollars et 250 000 dollars durant ces deux derniers mois.

Le semaine dernière, l’International Digital Asset Exchange, plus connu sous le nom d’IDAX a lui aussi annoncé qu’il mettait fin à ses services après que son CEO ait apparemment disparu sans laisser de traces. Lei Guorong, aujourd’hui introuvable, aurait gardé néanmoins prit soin de disparaître des radars en emportant avec lui les clés privées du cold wallet de l’exchange.

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

Commentaires