L’horloger Vacheron Constantin sécurise ses montres avec la blockchain

Actualités blockchain

Blockchain / Actualités blockchain 9 Vues

La blockchain, un outil de l’industrie du luxe ? Comme LVMH avec ConsenSys, l’horloger Vacheron Constantin, du groupe Richemont, a adopté la chaîne de blocs pour développer un certificat d’authenticité numérique et éviter les contrefaçons. Réalisée avec le consortium Arianee, la blockchain authentifie les montres de la collection Les Collectionneurs depuis le 15 mai.

L’authentification des produits de luxe représente une des premières applications grand public de la blockchain. Si elle ne remplace pas les certificats en papier, la technologie s’y ajoute. Elle permet de transférer la montre à un autre propriétaire – lors d’un achat ou d’un don – mais aussi de l’assurer, de la déclarer perdue ou volée.

Suivre les produits tout au long de leur vie

"Cette certification crée des ponts et des interactions entre le client, sa montre et notre maison, se félicite Angela Au-Yeung, chief digital officer de Vacheron Constantin, dans un communiqué. Par la sécurisation via la blockchain, nous pouvons dorénavant suivre nos produits tout au long de leur vie et communiquer avec leurs propriétaires sans leur demander de compromettre leur anonymat."

Consortium indépendant fondé en 2016, Arianee se donne pour mission de développer des chaînes de blocs d’authentification des objets de valeur. Elle compte parmi ses créateurs plusieurs personnalités du luxe, comme Alexandre Cognard et Christian Jorge, cofondateurs de Vestiaire Collective, ou Jean-Marc Bellaiche, ancien vice-président de la stratégie et du développement commercial de Tiffany & Co.

Commentaires