Paris Blockchain, un salon pour faciliter l’adoption de la technologie dans les entreprises

Actualités blockchain

Blockchain / Actualités blockchain 19 Vues

Un nouvel événement autour de la blockchain pour prêcher la bonne parole. Le salon Paris Blockchain se tient les 13 et 14 novembre à Paris alors que la technologie se cherche toujours une maturité. Avec 1 700 participants attendus, il vise à faciliter l’adoption de la chaîne de blocs dans les entreprises et à rassurer sur son utilité. Il rassemble des experts, des offreurs de solutions et des entreprises comme la SNCF, Natixis ou la Société Générale autour de retours d’expériences, d’explications techniques et d’ateliers pratiques. 

Fizzy : la fin d'un pionnier

En parallèle, un espace de conseil rassemblera trente acteurs du secteur pour répondre aux interrogations des entreprises. Preuve que les entreprises ont parfois besoin d'être rassurées lorsqu'il s'agit de chaînes de blocs. "Au-delà du modèle économique et de la complexité technique à appréhender, l’implémentation de la blockchain soulève avec elle autant de défis culturels et organisationnels que stratégiques, qui peuvent, aujourd’hui encore, rendre difficile la projection des entreprises", observe remarque Romane Clausse, responsable des conférences de l’événement, dans un communiqué.

Ces défis sont d’autant plus présents que le salon se tient quelques jours après l'arrêt d'un des premiers services de blockchain grand-public : Fizzy, l’assurance automatique contre les annulations et retards d'avion d’Axa a cessé de fonctionner après deux ans d’existence. Une fermeture – sans explication de l’assureur – qui ajoute de l’incertitude dans un domaine où l’adoption de masse se fait attendre.

Toujours pas mature

"La blockchain est toujours en phase de maturation, observait David Fauchier, fondateur du fonds d’investissement Cambrial Capital, lors de la Paris Blockchain Week en avril. Personne ne l’utilise vraiment." C’est un des problèmes majeurs auquel se heurte toujours la blockchain : aucun usage en dehors des crypto-monnaies n’a provoqué l’adoption en masse de cette technologie.

Pour autant, si l'adoption massive de la blockchain n'est pas pour tout de suite, plusieurs industriels l'implémentent dans leur supply chain. Daher par exemple, a développé avec la pépite américaine Authenticiti une plate-forme numérique fondée sur la technologie, offrant une visibilité totale de la chaîne logistique qu’elle opère pour Airbus. Des exemples d'adoption qui ne devraient pas manquer d'être mis en avant au salon.

Commentaires