Pourquoi le Bitcoin a brutalement gagné 20% en 48 heures ?

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 52 Vues

Depuis le début du mois d’avril, le cours du Bitcoin a gagné près de 75%, passant de 4 100$ à plus de 7 400$ ce dimanche matin. Ce mouvement illustre une nouvelle fois la forte volatilité de la crypto-monnaie qui renforce encore un peu plus sa domination sur le marché des actifs électroniques. Sur les dernières 48 heures, le Bitcoin a brusquement gagné plus de 1 000$, quelles sont les explications face à cette hausse ?

Évolution du cours du Bitcoin

Évolution du cours du Bitcoin © CryptoCompare

Alors qu’il est  passé de 20 000$ à 3 000$ en l’espace d’une année, le Bitcoin semble désormais rebondir depuis son plus bas historique. Cette progression depuis le début du mois d’avril a tout d’abord été déclenchée par un ordre d’achat massif de milliers de Bitcoin réparti entre les principales plateformes d’échange de crypto-monnaies, ce qui a fait immédiatement gagner 20% à la crypto-monnaie.

Depuis, plusieurs nouvelles macro-économiques ainsi que des indicateurs techniques favorables ont soutenu l’ascension de la devise électronique. Il semblerait que le mouvement des 48 dernières heures pourrait être amplifié par un phénomène de « short-squeeze », qui oblige les vendeurs à découvert à racheter leur position pour ne pas risquer de perdre davantage. Cela favorise évidemment la hausse du cours – et de manière brutale du fait que les algorithmes viennent taper le marché sans trop de délicatesse.

Cours des crypto-monnaies

Évolution des cours sur 24 heures © Coinmarketcap

Analyse technique : une Golden Cross

Il faut distinguer de l’analyse fondamentale ce qu’on appelle l’analyse technique. Celle-ci s’appuie sur une étude approfondie des graphiques des cours de bourse, ainsi que des indicateurs calculés pour anticiper l’évolution future du sous-jacent – ici, le Bitcoin. Parmi les indicateurs les plus parlants, il y a celui qu’on appelle la « Golden Cross ». Celle-ci illustre un scénario où deux moyennes mobiles se croisent à la hausse, et indique une tendance haussière forte.

Dans le cas du Bitcoin, un tel événement s’est produit le 22 avril dernier, lorsque la moyenne mobile à 50 jours a dépassé la moyenne mobile à 200 jours par le bas. Nombreux sont les analystes qui ont perçu ce mouvement comme un signal d’achat fort, qui mettait définitivement fin à la tendance baissière que le Bitcoin connait depuis la fin de l’année 2017.

Ci-dessous, un comparatif signé par nos confrères de Coindesk met en parallèle cette Golden Cross du mois d’avril avec celle qui a été observée à la fin de l’année 2015, au moment où le Bitcoin a commencé sa longue progression jusqu’à atteindre les 20 000$ en décembre 2017.

Golden cross sur le Bitcoin

Golden cross sur le Bitcoin © Coindesk

Un analyste de la banque d’investissement Canaccord affirme d’ailleurs que des similitudes de l’évolution du cours du Bitcoin sur les périodes 2011-2015 et 2015-2019 (périodes de 4 ans) devraient logiquement faire remonter le cours du Bitcoin au delà des 20 000$, dès le mois de mars 2021.

Un gérant d’actifs gigantesque s’ouvre au Bitcoin

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais Fidelity Investments est un très grand gérant d’actifs et courtier américain. Il possède plus 2 460 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ce qui fait de lui l’un des poids lourds de Wall Street. Après avoir annoncé l’an dernier avoir créé une entité pour pouvoir offrir le stockage ainsi que le trading de crypto-monnaies à ses clients institutionnels, le principal intéressé a officialisé au début du mois qu’il allait désormais offrir ce trading à ses clients dans les semaines à venir.

En parallèle, Fidelity a également réalisé un sondage auprès de sa clientèle qui montrerait un vif intérêt pour les actifs électroniques : 47% des investisseurs institutionnels interrogés affirment qu’ils « ont de la place pour intégrer des investissements tels que les crypto-actifs dans leurs portefeuilles ». 20% d’entre eux lui auraient confié avoir déjà investi dans des crypto-actifs. L’un des arguments en faveur de ces actifs digitaux est qu’ils ont une faible corrélation avec tous les autres actifs.

Le Facebook Coin pour l’adoption de masse ?

Premier GAFA à s’intéresser aux crypto-monnaies, Facebook travaille depuis quelques temps sur le projet « Libra » qui devrait voir arriver à terme un Facebook Coin. Plus « proche du Bitcoin que des jetons de fidélité Amazon Coin », cette nouvelle crypto-monnaie devrait permettre aux utilisateurs des trois réseaux sociaux du groupe (Facebook, Instagram et Whatsapp) d’échanger de l’argent en toute simplicité. Il s’agirait d’un stablecoin, qui serait corrélé à l’évolution du cours du dollar, à l’instar du très critiqué Tether.

Les rumeurs annoncent un lancement dès le troisième trimestre de cette année, et Facebook mettrait les moyens en place pour atteindre son objectif : il aurait recruté des anciens de chez PayPal pour contribuer au projet, il chercherait actuellement 1 milliard de dollars pour financer le projet – et Bloomberg croit savoir que Visa et Mastercard soutiendraient le projet.

Avec des milliards d’utilisateurs à travers toutes ses plateformes sociales, Facebook aurait le pouvoir de générer une adoption des crypto-monnaies au plus grand nombre – un élément qui manque aujourd’hui pour que les devises électroniques puissent pleinement se développer. C’est d’autant plus vrai que le géant du social aurait prévu de motiver ses utilisateurs en leur donnant la possibilité de gagner des Facebook Coin moyennant des visionnages publicitaires.

Un nouvel ETF soumis au régulateur américain

Cela fait maintenant plusieurs années que le régulateur américain (SEC) botte en touche lorsqu’il s’agit des ETF (Exchange Traded Funds) sur les crypto-monnaies. Après avoir retoqué plusieurs initiatives émanants d’acteurs pure-players dans les devises électroniques, la Securities and Exchange Commission a vu des acteurs spécialisés dans les ETF tenter leur chance pour faire passer un tel produit, et ouvrir le Bitcoin à une cotation sur une bourse traditionnelle.

La SEC vient de recevoir le 9 mai une nouvelle soumission de la part de Crescent Crypto Index Services. Elle est désormais sous pression puisqu’elle doit également répondre aux candidatures de VanEch/SolidX et celles de Bitwise Asset Management. Elle avait décidé en fin d’année dernière de retarder la décision sur ces derniers ETF, mais il semble désormais évident qu’elle ne pourra pas retarder ce processus indéfiniment. Si la SEC venait à accepter un ETF, tous les particuliers et institutionnels pourraient investir sur le Bitcoin directement depuis une interface de bourse traditionnelle, comme on peut en avoir une via une banque en ligne.

Commentaires