Une entreprise française devient le premier gestionnaire d’actifs de cryptographie réglementé en Europe

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 107 Vues

La France connaît l’un des environnements réglementaires les plus difficiles en Europe, et dans le monde en matière de finance et plus particulièrement de crypto-monnaie. Ces derniers temps, le pays a pris quelques mesures rapides pour devenir une plaque tournante de l’activité de l’ICO. Et comme premier grand pas vers la création de ce nouvel Eldorado de la crypto-monnaie, l’AMF a octroyé un agrément AIFM à Napoléon AM, une société de gestion d’actifs numériques basée en France, et fondée par d’ex-gestionnaires de fonds chez BNP Paribas et Naxitis.

Le groupe Napoléon reçoit le feu vert de l’AMF

tout savoir sur la crypto

Selon le cabinet, ils sont les premiers à surmonter tous les obstacles réglementaires en droit français, et ont obtenu l’autorisation de proposer des actifs sous forme crypto-gérée à des opérateurs institutionnels partout dans le monde. C’est une grande nouvelle pour la France, et l’Europe en général. Les particuliers peuvent déjà bénéficier des stratégies quantitatives disponibles sur la plateforme pour le bitcoin et l’ether, ainsi que des principaux indices boursiers mondiaux. Les premiers véhicules d’investissement devraient être lancés au premier semestre 2019.

La décision de l’Autorité confirme dès le départ l’approche du groupe Napoléon : se conformer aux normes financières les plus strictes, et s’appuyer sur une réglementation pour répondre aux besoins des investisseurs institutionnels. Le Groupe a toujours cru en la nécessité de réglementer le secteur de la crypto et de la blockchain, afin d’accélérer son adoption, et a participé à de nombreuses réunions et ateliers avec des acteurs publics et privés au cours des derniers trimestres. La réglementation est importante, que cela plaise ou non dans le crypto-espace. Attirer du capital réel, et de la richesse institutionnelle a été un long processus pour l’espace cryptographique. Les gens ne veulent pas opérer dans un marché où ils peuvent être supprimés à tout moment, alors les réglementations clairement définies les replacent dans leur zone de confort.

Preuve de performance

Napoléon a activement participé à l’élaboration de la réglementation favorable aux ICO sur laquelle travaille la France, après avoir longuement discuté de l’environnement réglementaire avec les pouvoirs en place pendant plus d’un an.

«En fait, nous sommes en contact avec l’autorité de régulation française AMF depuis plus d’un an et nous avons fait du lobbying pour leur expliquer l’importance d’être très proactif en matière de crypto et de blockchain, et la prise de contrôle que la France peut avoir. […] La tokénisation des actifs sera la prochaine grande vague, et ils doivent donner à l’écosystème, au cadre, la possibilité de saisir cette opportunité. Et ils l’ont fait d’une manière très gentille, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de cadre très fixe ou contraint, mais quelque chose de très léger: ils ont une approche très souple à cet égard. Il est entendu que c’est une opportunité énorme pour la France et elle a fait du bon travail. « 

Les principaux investisseurs de Napoléon seront les investisseurs institutionnels, et les traders qui ont de l’argent en France et souhaitent acquérir une exposition aux marchés de la cryptographie. Ce qu’ils ont fait n’est pas facile, et l’association avec l’ancien banquier de BNB Paribas, Jean-Charles Dudek, n’a probablement pas fait mal.

L’année prochaine, ils ont l’intention de lancer Napoléon Index, qui requiert la dernière approbation réglementaire européenne. Selon Dartois, le produit d’index «permettra à quiconque de prouver la performance de tout indice de référence calculé et administré par Napoléon Index via une blockchain publique». Le résultat est que les utilisateurs peuvent confirmer que la valeur de tout algorithme ou indice est légitime, après le délai requis des données d’obscurcissement. La société appelle cette fonctionnalité «preuve de performance». L’indice Napoléon devrait être lancé l’année prochaine, une fois l’approbation finalisée. Dartois a déclaré qu’il est actuellement opérationnel, mais qu’il n’a toujours pas reçu l’approbation réglementaire complète.

tout savoir sur la crypto

Commentaires