Vitalik Buterin : voici ce qui freine l’adoption de l’Ethereum

Actualités crypto

Crypto-monnaies / Actualités crypto 21 Vues

Vitalik Buterin

Le cocréateur du réseau Ethereum (ETH) Vitalik Buterin s’est livré à une interview sur l’avenir de sa crypto-monnaie dans les page du Toronto Star, la ville dont il est originaire. Il explique notamment quels sont les facteurs qui limitent l’adoption de l’Ethereum.

Améliorer la scalabilité de l’Ethereum

Cela n’a échappé à personne, le réseau de l’Ethereum est empêtré depuis quelques temps dans des problèmes de scalabilité. La très prometteuse plateforme de smart-contracts, qui avait pu rivaliser avec le Bitcoin (BTC) en termes de market cap par le passé, ne parvient pas toujours à convaincre au-delà d’un public d’initié.

Vitalik Buterin explique que c’est le plus gros obstacle à l’adoption d’Ethereum : “La scalabilité crée un gros bouchon, car la blockchain de l’Ethereum est presque pleine. Si vous êtes une grande organisation, le calcul est le suivant : si nous rejoignons [la blockchain], elle sera non seulement encore plus pleine, mais il faudra se battre avec les autres pour obtenir de l’espace pour ses transactions.” Et cela fait augmenter les frais de transactions d’autant, ce qui est un vrai problème selon Buterin.

Il explique qu’un remède serait de mieux répartir la charge de travail lors de la vérification : « Le problème principal avec la blockchain actuelle est que chaque ordinateur doit vérifier chaque transaction. Si on peut changer de réseau pour que chaque ordinateur ne vérifie qu’une portion des transactions, cela peut améliorer les choses. » Pour Buterin, cela se ferait au détriment de la sécurité, mais ce sacrifice serait « assez modeste ». Cela permettrait de réduire drastiquement les frais de transactions, « par un facteur de 100 pour chaque transaction ».

L’adoption globale de l’Ethereum est-elle possible ?

Vitalik Buterin explique cependant que la scalabilité n’est qu’un des obstacles que rencontre l’Ethereum. D’autres écueils devront être évités : « Il existe toujours des défis au niveau de la facilité d’utilisation, de la sécurité des comptes et de la protection de la vie privée, que nous sommes en train d’améliorer. […] Mais même si la technologie existe, comment est-ce qu’on la transforme en quelque chose que les gens auront envie d’utiliser ? »

Une piste serait la stabilisation des prix : « L’élément principal qui conduit les personnes à craindre la blockchain, c’est la cyber-monnaie. Il serait bénéfique pour notre domaine de voir des [prix] qui ne soient pas aussi volatils. Mais ce n’est pas quelque chose que nous pouvons contrôler. » Aujourd’hui, le prix de l’Ether se situe aux alentours de 188 dollars, il avait commencé l’année à 135 dollars.

Source image : TechCrunch via Flickr (CC BY 2.0)

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

Commentaires